Le marché de Brive la Gaillarde

Si il est une visite incontournable dans la région, il s’agit sans doute du marché de Brive qui aura lieu sous la halle Georges Brassens et qui a été rendu célèbre par le chanteur dans sa chanson « Hécatombe »…

Jours de marché : les mardis, jeudis et samedis

Des centaines de petits producteurs locaux à l’accent du terroir étalent leurs produits savoureux. Ils savent de quoi ils parlent, à vous de savoir ce que vous voulez !

Sa visite est aujourd’hui incontournable !

Oies, canards, foies gras, pâtés, cous farcis, confits et abats font partie de ce patrimoine culinaire du pays de Brive-la-Gaillarde, aux cotés du veau de lait élevé sous la mère, des bovins labellisés « boeuf du limousin » et autres ovins de qualité. S’ajoutent le porc « cul noir » au lard épais de quatre doigts et le petit salé inséparable de la « mique ».

Un des passe-temps favoris des locaux est la cueuillette des champignons : le cèpe en est sans conteste le roi, accompagné des girolles, morilles et trompettes de la mort.
La vigne d’autrefois retrouve ses lettres de noblesse du coté de Branceilles avec le « mille et une pierres », ou d’ Allassac où le vignoble est aussi en train de renaître.

Les coteaux de l’Yssandonais sont plantés de pommiers qui célèbrent la Golden AOC du Limousin. La noix du Périgord flirte avec les causses du pays de Brive. Quant à la fraise, elle a trouvé son terroir du coté de Beaulieu où une fête lui fit honneur chaque année, et la framboise du coté de Concèze. D’autres fruits rouges (myrtilles) ont élu domicile au nord du département.

La moutarde violette : une spécialité locale à base de moût de raisin, indispensable agrément du magret de canard.

Mais aussi : la liqueur de noix, l’eau de vie de prune, la galette corrèzienne (gâteau à base de châtaignes et de noix), la noix, le clafoutis (gâteau à base de cerises), les farcis dures de pommes de terre, la flognarde…

Quatre foires grasses : en décembre, janvier et février, célèbres pour leurs foies gras, oies canards et truffes. C’est aussi l’occasion de choisir votre foie gras sur les étals et de repartir avec le produit mis en boîte.

Le Festival de l’élevage Fin août, il célèbre les plus belles pièces allant du boeuf limousin, en passant par l’agneau de lait et le veau sous la mère. C’est l’occasion d’aller à la rencontre d’authentiques éleveurs, passionnés par leur terroir et amoureux de ses traditions. Dégustation de produits du terroir.

Le Manoir du Chapelier est à seulement quelques minutes de ce rendez-vous gustatif et vous indiquera comment vous y rendre.

Office du tourisme

Publicités

~ par manoirduchapelier sur 30 avril 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :